Appart’City dans la tourmente

Les propriétaires d’appartements gérés par Appart’City ne s’attendaient pas à de bonnes nouvelles après la convocation des présidents de conseils syndicaux (et pas les présidents d’associations pourtant représentatives des propriétaires) par leur gestionnaire, à une réunion d’information le samedi 28 mars au Bourget.

<

Ils s’étaient organisés en créant le GRAC, groupement des résidences Appart’City autour d’un collectif de neuf présidents d’associations. Ils se sont retrouvés le vendredi 27 et ont donc pu échanger, notamment sur la nécessité de créer une association par résidence.

La réunion du samedi a confirmé leurs craintes. Les gestionnaires leur ont annoncé des baisses de loyers pondérées par les résultats par résidence, des frais de rénovation entre 3 500 et 10 000 € et 400 € pour les parties communes, au moment du renouvellement des baux. Rien que du très classique mais de quoi susciter la colère de gens lassés par les retards de loyers et bien décidés à ne pas se laisser faire.

Une délégation emmenée par Jean-Jacques Arsac (Narbonne) et Christophe Clémenceau (La Roche-sur-Yon) a été reçue le samedi après-midi par la FNAPRT qui tenait réunion de bureau à Paris. Georges Guérin et Jean-François Deschamps ont assuré tous les propriétaires de leur soutien, leur ont conseillé de former les associations indispensables pour pouvoir résister au projet du gestionnaire. La Fédération se tient bien évidemment prête à accueillir les nouvelles structures et à les aider dans la tourmente qui va leur être imposée par Appart’City.